Non à un CNB isolé Trop c'est trop Un niveau de
vie décent
Pas de Justice sans avocat Non au gaspillage de nos ressources

TROP C'EST TROP

Le stress, la maladie, l'indemnisation dérisoire de l'AJ, les  permanences de jour comme de nuit pour des clopinettes, le « burn-out » des collaborateurs des grands cabinets,  mènent à une retraite de misère. Notre démographie prospère, mais la « surcompensation » détourne nos cotisations pour combler les  déficits des autres professions.

Les pertes de temps insupportables dans un système judiciaire en folie où rationaliser veut dire déjudiciariser pour des tarifs qui nous seront imposés.

Le mépris des pouvoirs publics à  l'égard de l'avocat, accusé  d'être un mouton noir, roi du dilatoire au civil et complice de son client au pénal. Ils qualifient nos honoraires de « droits de péage » et veulent nous forcer à ouvrir notre capital aux banques et supermarchés.

Ultime avanie: un projet de taxe sur nos recettes, alors que les médecins ne comblent pas le déficit de la sécurité sociale, ni les parlementaires celui de l'Etat.

La TVA à 20% sur nos prestations, prétendument imposée par l'Europe, mais surtout parce que nous n'avons pas été défendus efficacement (taux 0% ou réduit ailleurs).

La concurrence des banques, assureurs et associations en matière de conseil, dans des conditions déloyales et indignes, alors même qu'ils font trimer à " fond de cale " des centaines de nos confrères, à  des tarifs inférieurs à  l'A.J.

Toujours plus d'obligations pour l'avocat et toujours plus de nouveaux marchés pour ses concurrents ! Non aux braconniers du droit », sans contrôle ni scrupules.